Historique

En 1999, le premier orchestre à l’école a vu le jour à l’initiative de la Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale. Il existait déjà quelques orchestres scolaires montés par des pionniers de leur propre initiative, mais cette initiative marquait le début d’une longue aventure.

La pratique instrumentale était jugée sur le déclin, l’économie de la musique en difficulté.

Seuls 2% des enfants d’une classe d’âge semblaient être inscrits dans une école de musique ou un conservatoire, de nombreux établissements perdaient des effectifs.  Il était donc urgent de permettre à un nombre beaucoup plus important d’enfants de découvrir la musique… Mais tout ceci devait se faire dans un principe d’égalité pour tous, et donc de gratuité pour les familles. Avec ce projet, c’est toute la profession de la musique qui se mobilisait pour redynamiser le public, et par là même l’économie de la musique… Rapidement les bienfaits sociaux de ce programme ont dépassé les enjeux économiques.

Le levier éducation/intégration suscite la création d’orchestres à l’école.

Au début il a fallu convaincre l’Éducation Nationale de la cohérence des objectifs des orchestres avec les programmes scolaires. Puis ce sont les professeurs des conservatoires qui ont été assurés que ce dispositif s’appuierait sur leurs compétences et avec leur participation. Ensuite, les élus ont reconnu l’efficacité du projet dans les politiques de la ville. Pour finir les porteurs de projet eux mêmes devaient être formés pour arriver à constituer des équipes solides et durables.

Naissance de l’Association Orchestre à l’École

Face à toutes ces missions qui nécessitent à la fois de la rigueur dans la communication auprès des Institutions comme des financeurs et une gestion précise pour répondre aux demandes des porteurs de projet, la CSFI s’est dotée en septembre 2008 d’un organe de fonctionnement : l’Association Orchestre à l’École. C’est à ce moment également que l’association a fait la rencontre de Claude Bébéar, le fondateur d’AXA. Très enthousiaste sur le bien fondé de cette action, il a souhaité  accompagner ce développement de ses propres compétences et connaissances. Il est donc tout naturellement devenu le président d’honneur d’Orchestre à l’École.

En janvier 2008, lors de la première rencontre nationale des orchestres à l’école organisée par le ministère de la Culture, une centaine d’OAE étaient recensés. Jusqu’à présent, Le nombre d’orchestres à l’école connait une progression formidable, à raison de plus d’une centaine par an, voir les chiffres. L’association est devenue autonome depuis Juin 2011 mais elle garde des liens très forts avec son partenaire historique, la CSFI.